PRESENTATION DE MOUMOUR

AccueilVivre à Moumour > Découvrir Moumour > Présentation générale

  • SITUATION

A la pointe Sud-Ouest de l’hexagone, Moumour est une commune de l'arrondissement d'Oloron-Sainte-Marie dans le département des Pyrénées-Atlantiques, le plus au Sud de la Région Nouvelle-Aquitaine et frontalier de l'Espagne.

 

Adossée aux Pyrénées face au Pic d'Anie, Moumour voit, depuis le belvédère de son château, se mêler les eaux des trois vallées béarnaises d'Ossau, d'Aspe et de Barétous dans la confluence du Gave d'Oloron et du Vert.

Mitoyenne de la Sous-Préfecture Oloron, Moumour est située à 40 km du Chef lieu Pau et à 90 km de Bayonne.

 

Elle est nettement plus proche de Madrid (530 km) que de Paris (820 km) et aussi proche de Bilbao (240 km) ou Saragosse (220 km) que de Bordeaux (240 km) ou Toulouse (230 km).

  • DESSERTE

Moumour est desservie par la RD 936 qui assure la liaison Oloron-Peyrehorade.

Au-delà d'Oloron, la RN134 mène d'une part au Nord à l'agglomération de Pau (40 km) où sont accessibles les échangeurs autoroutiers de A65 (direction Langon- Bordeaux) et de A64 ( Tarbes-Toulouse) et d'autre part au Sud à l'Espagne par le tunnel du Somport (direction Jaca et Saragosse).

Coté Ouest, la RD936 dessert les échangeurs de A64 à Salies-de-Béarn et Peyrehorade (direction Bayonne-Bilbao) et se poursuit par la RD33 jusqu'à l'autoroute A63 en direction de Bordeaux.

L'aéroport Pau-Pyrénées distant de 45 km offre de nombreuses liaisons dans l'hexagone ou à destination de l'Europe et du Magreb.

La Gare d'Oloron distante de 4 km offre un service TER de 8 allers-retours quotidiens en 35 minutes vers la Gare de Pau où sont assurées les correspondances avec les grandes lignes.

Le service TER par autorail se poursuit au Sud d'Oloron vers la gare de Bedous, terminus de la ligne. Il est ensuite assuré jusqu'à la gare de Canfranc par un service d'autocar.

La ligne d'autocar 808 du réseau de transport régional assure 3 allers-retours quotidiens entre Oloron-Sainte-Marie et Mauléon du lundi au vendredi. Elle dessert Moumour au point d'arrêt du quartier Héarot sur la RD 936. 

Moumour est traversé par le GR78 qui porte localement la voie du piémont des chemins de Compostelle entre Bétharam et Saint-Jean-Pied-de-Port, sur l'étape de 22 km reliant Oloron et l'Hôpital-Saint-Blaise.

  • OCCUPATION DU SOL

La configuration du territoire communal est marquée par la rencontre des 2 vallées alluviales du Vert et du Gave d'Oloron.

Le territoire d'une surface de 805 hectares se compose de trois secteurs contrastés :

 

La zone urbanisée du bourg déjà construite et les interstices résiduels dédiés aux constructions futures se développent entre gave et Vert depuis le confluent sur une surface de 115 hectares.

 

Au Sud, en rive droite du Vert une riche plaine agricole exclusivement dédiée aux cultures sur 235 hectares. 

 

En rive gauche du Vert un vaste secteur naturel de collines et vallons composé d'une mosaïque de boisements, prairies et cultures, et qui s'étend sur 455 hectares soit près de 60% de la surface de la commune.

  • TOPOGRAPHIE

L'altitude minimale au confluent est de 177 m NGF, l'altitude maximale de 325 m NGF au Sud-Ouest de la commune en limite de la commune d'Esquiüle.

Entre les 2 cours d'eau, les terrasses alluviales s'installent en 3 plateaux qui s'abaissent vers le confluent en marches abruptes.

 

Le quartier de La Serre occupe le plateau supérieur à une altitude de 240 m NGF.

 

Le centre bourg (Eglise, mairie) s'établit au niveau NGF 210.

La partie basse du village (Camgran, Bialé) occupe la rive droite du Vert à la côte NGF 190 environ.

Côté gave, une terrasse intermédiaire (200 NGF) reçoit les quartiers Delestou et Edelweiss.

Profil : pont de Vert-mairie-La Serre

Profil : pont de César-mairie-gave

En rive gauche du Vert, la topographie est plus accidentée dans un ensemble de collines et vallons dont les points hauts montent en altitude en direction du Sud-Ouest (point culminant à 325 NGF).

  • REPERES DANS LA CARTOGRAPHIE (source : Géoportail)

Carte de Cassini (1780)

A noter les mentions de la Chapelle Sainte Hélène, du « Palais épiscopal » aujourd'hui Château Lamothe, et de la papeterie à la limite de commune d'Esquiüle sur le Vert.

Carte d'état-major (1850)

  • DEMOGRAPHIE

A la fin du 18ème siècle, Moumour comptait un millier d'habitants (1010 recensés en 1793). A suivi un long déclin démographique : on dénombrait 835 habitants en 1845, 525 en 1901 pour atteindre la population minimale de 413 habitants constatée en 1946. 

 

Les 50 dernières années marquent une salutaire inversion de tendance avec une croissance de la population de 55 %.

  • EXTENSION DE L'URBANISATION

Sur la même période, le nombre de ménages et de logements ont eux progressé de manière beaucoup plus spectaculaire dans un rapport de 2,5, traduisant la nette réduction de la taille moyenne des foyers de 3,9 à 2,4 personnes par foyer.

 

Les opérations successives de lotissements (La Serre, Delestou, Héarot, Pont de Vert, Edelweiss) ont d'une part permis le « desserrement » des foyers moumourais mais également l'accueil d'une population nouvelle en quête de propriété individuelle et d'environnement péri-urbain.

 

Les photos aériennes témoignent de l'extension résultante de l'urbanisation de Moumour.

  • COMPOSITION DES MENAGES

(source Insee 2016)

  • EMPLOI

(source Insee 2016)

La population moumouraise active compte 74 % de la tranche d'âge 15-64 ans conformément à la moyenne nationale.

Les moumourais occupent 42 des 147 emplois ouverts sur la commune. Ce gisement d'emplois est caractérisé ci-contre par domaine d'activité et par catégorie socioprofessionnelle. 

  • LOGEMENT

(source Insee 2016)

Le parc de 398 logements en 2016 était composé de :

  • 386 maisons individuelles et 11 appartements

  • 356 résidences principales, 11 résidences secondaires et 31 logements vacants

 


Statut et ancienneté d'occupation des résidences principales (source Insee 2016)  :

© 2020 by Mairie de Moumour