Accueil > Actualités > Fauchage raisonné

Camgran et biodiversité

panneau-fauchage-tardif.jpg

Comme l'an dernier, l'entretien du Camgran est adapté par un fauchage limité aux abords des cheminements et des espaces de repos pour laisser à la biodiversité un temps de régénération.
 

La fauche tardive consiste à réduire, sur des espaces définis, les fréquences de tontes. Cette pratique est désormais courante et se développe dans les pratiques d'entretien des bords de route, de parcs et jardins .

 

Objectif : favoriser la biodiversité végétale et animale. La fauche tardive laisse en effet à la nature le temps de développer des écosystèmes viables pour les insectes pollinisateurs et les oiseaux. Ainsi, la flore spontanée permet de protéger la microfaune et la nidification des oiseaux, mais aussi de diversifier la flore. Une démarche volontaire et réfléchie.

 

Autre avantage du fauchage tardif : économiser le carburant des tondeuses et des heures de travail des agents communaux qui peuvent être utilement redéployées sur d’autres tâches ( bâtiments, voirie et chemin...).

Cette démarche, réfléchie et volontaire ne doit donc pas être considérée comme un manque d’entretien de zones laissées à l’abandon mais, au contraire, comme une action en faveur de la biodiversité.

Pendant cette phase de répit dédiée au bien-être et à la conservation des espèces, la fréquentation des promeneurs est bien sûr maintenue par la tonte traditionnelle des bords de cheminements et des abords des tables.

La tonte générale interviendra dans la 2ème quinzaine de juin avant les fêtes du village.